Musée de la police de Paris | Hotel Paris
Musée de la police de Paris

Situé dans l’hôtel de police du 5e arrondissement, le musée de la Préfecture de Police de Paris retrace l’histoire de la police parisienne du XVIIe siècle à nos jours. Il propose une collection permanente ainsi que des expositions temporaires.

Situé dans l’hôtel de police du 5e arrondissement, le musée retrace l’histoire de la police parisienne du XVIIe siècle à nos jours. Il propose une collection permanente ainsi que des expositions temporaires.

Les 2.000 pièces présentées, uniques pour certaines, évoquent les événements auxquels la police a pris part, souvenirs de l’histoire de Paris mais aussi de celle de la France. Ce musée a été créé en 1909 par le préfet Louis Lépine.

Dans une salle de 520 m2, le musée est organisé en plusieurs espaces dans lesquels les documents sont présentés par ordre chronologique. L’histoire de la police de Paris est retracée par des manuscrits, des estampes, des portraits... et plus particulièrement illustrée par des affiches.

On y trouve des objets historiques, et sanguinolents (couperets de guillotine, une reproduction de la machine infernale de Fieschi) et aussi étonnants tel que le moulage de la main (énorme et apparemment disproportionnée !) de l’étrangleur Jean Baptiste Troppmann, « grand » criminel sous le second Empire. Cette histoire est plus connue sous le nom de « Crime de Pantin » qui avait défrayé la chronique de l’époque (huit membres d’une même famille assassinés). On peut d’ailleurs observer les images d’Epinal de cette affaire au musée de la Police.

Une autre affaire encore plus connue, est celle de Landru, à la sortir de la guerre 1914-18, ou les premiers crimes par petites annonces pour dépouiller les veuves de guerre, tombées sous le charme (funeste) du célèbre chauve barbu. On peut lire les cahiers de comptes de Landru, véritable comptable du crime, ou encore les photos des neufs femmes assassinées.

0ù on apprendra aussi que les étoiles de l’uniforme du très british Bobby ou encore celle arborée par le très américain Shériff viennent en fait de l’uniforme des premiers policiers parisiens -archers- !

Bref, un musée fort intéressant, qui est un témoignage poignant de l’histoire de la police parisienne, et qui d’autre part, permettra à certains , peut-être, de franchir pour la première fois les portes d’un hôtel de police !

Les archives :

La section « archives » est chargée de la collecte, de l’inventaire et de la mise à disposition des archives versées par les directions de la Préfecture de Police. Sa richesse en fait la source principale des historiens de la police de Paris. Elle détient des fonds essentiels pour l’histoire contemporaine de la Préfecture. La bibliothèque comprend nombre de livres anciens et rares et accueille le public qui en fait la demande.

Partagez la fiche Musée de la police de Paris